Page d'entrée   Menu principal
Retour à la bibliothèque

Les Étoiles filantes

En fait, une étoile filante, ce que les astronomes appellent un météore n'est pas grand chose. Ce n'est qu'un minuscule grain de poussière, le plus souvent pas plus gros qu'un grain de sable, parfois de la taille d'un petit pois, et qui croise le trajet de la Terre pendant son périple annuel autour du Soleil.

Lorsqu'un de ces grains de poussière pénètre à très grande vitesse dans l'atmosphère terrestre (à 30 km/s en moyenne), la friction l'échauffe jusqu'à 3000 degrés Celsius; la particule s'électrise alors, devient incandescente et s'éteint, laissant derrière elle une traînée de gaz ionisés, le bref éclair de lumière que l'on peut observer.

Image montrant le radiant d'un essaim météoritique Les étoiles filantes isolées qui s'allument fortuitement dans diverses zones du ciel sont appelées des météores sporadiques. Il suffit, pour en voir, de se mettre aux aguets n'importe quelle nuit, à n'importe quelle heure, et de regarder de préférence entre 40 et 70 degrés de hauteur, zone où les étoiles filantes sont plus nombreuses. On peut en apercevoir, en moyenne, une toutes les dix minutes. Toutefois, à cause du mouvement de la Terre autour du Soleil et de sa rotation sur elle-même, elles sont plus nombreuses après minuit qu'en début de nuit. Le soir, on ne voit en effet que les météores assez rapides pour rejoindre la Terre, alors que dans la seconde partie de la nuit, la Terre rencontre de face tout ce qui sillone l'espace, un peu comme une voiture qui, fonçant dans une tempête de neige, reçoit plus de flocons à l'avant qu'à l'arrière.

Mais à côté de ces phénomèes sporadiques, il arrive que les poussières météoritiques voyagent en groupe, en essaim sur des orbites identiques. Toutes les particules de l'essaim suivent des trajectoires à peu près parallèles et elles pénètrent groupées dans la haute atmosphère. Quand la Terre, en certaines période bien définies de l'année, traverse l'un ou l'autre de ces essaims, on assiste à une pluie météoritique ou pluie d'étoiles filantes. Elles semblent toutes jaillir alors d'un même point précis du ciel; le radiant. Cette convergence n'est qu'un effet optique, une illusion.


L'observation des étoiles filantes, peut s'avérer une excellente activité de groupe. Pas besoin d'appareils dispendieux ou sophistiqués. Un site à l'abri des lumières, des vêtements chauds, et une chaise longue feront très bien l'affaire. Pour vous éviter des maux de cou, la chaise longue est idéale. Elle vous permettra d'être parfaitement à l'aise pour observer ces poussières célestes durant plusieurs heures. Les plus "mordus" pourront noter leurs observations. Le nombre, l'heure, la couleur, la brillance et la direction sont des caractéristiques qui peuvent notées pour analyses ultérieures. Un formulaire (en format rtf) pour noter vos observations peut être téléchargé.

Vous pouvez également consulter un club d'astronomie de votre région pour vérifier si une sortie de groupe est prévue lors d'une des pluies d'étoiles filantes.



Pluie d'étoiles filantes Perséides

C'est sans aucun doute la pluie d'étoiles filantes la plus connue et la plus médiatisée. Elle survient tous les ans pendant les nuits du 9 au 12 août. Le radiant se trouve dans la constellation de Persée, visible au Nord - Est.

Les Perséides sont le résultat de la rencontre entre la Terre et les poussières qui suivent une orbite associée de la comète Swift -Tuttle. Cette comète a une orbite a 135 ans.

Bien que les premières Perséides peuvent être observées a partir du 20 juillet, elles se montrent surtout pendant les jours autour du 11 août. Les poussières entrent dans l'atmosphère terrestre avec une vitesse d'environ 60 km/s et se consument à une altitude de près de 100 km.

Pluie d'étoiles filantes Léonides

Cette pluie d'étoiles filantes a donné lieu a quelques spectacles grandiose. En 1966, on a rapporté plus de 100 000 étoiles filantes par heure.

Les Léonides se nomment ainsi puisque le radiant se trouve dans la belle constellation du Lion. Les étoiles filantes sembleront venir de cette région.

Les Léonides sont causés par les restes de la comète 55P/Tempel-Tuttle qui a une orbite dont la période est d'environ 33 ans. Lorsque la Terre traverse cette orbite, les poussières laissées par la comète percutent l'atmosphère terrestre et provoquent l'apparition des Léonides.

Pluie d'étoiles filantes Quadrantides

La pluie d'étoiles filantes Quandratides est la première de l'année. Cette pluie doit son nom à une ancienne constellation du nom de Quadrant Mural. Cette constellation fût éliminée lors d'un remaniement de la carte du ciel au 18 ième siècle.

Le radiant se situe dans les constellations du Bouvier, Grande Ourse, Petite Ourse et le Dragon. Cela signifie donc que le radiant sera visible toute la nuit. Mais c'est après minuit, lorsque le radiant approchera le zénith, que l'observation des quadrantides sera la plus propice.

La durée d'observation des Quadrantides s'étend du 1 au 5 janvier.

 

Les principales pluies d'étoiles filantes
Nom des principales pluies Date approximative Nombre de météores / heure
Quadrantides 4 janvier 40
Lyrides 21 avril 15
Èta Aquarides 4 mai 20
Delta Aquarides 28 juillet 20
Perséides 12 août 50
Orionides 21 octobre 25
Sud Taurides 2 novembre 15
Léonides 17 novembre 15
Géminides 13 décembre 50
Ursides 22 décembre 15

Le texte et les illustrations ont été tirés du fascicule L'univers fascinant des étoiles filantes.