Page d'entrée  


La mission ou objectif et l'historique

  • Objectif
  • Historique

  • Objectif

    Sommaire exécutif
    plan de développement
    et
    d'orientation stratégique
    2012 - 2017

    La mission :


    La FAAQ est un organisme sans but lucratif ayant pour mission le soutien de ses membres et la promotion de l'astronomie au Québec.

    La vision en 2017 :

    La FAAQ est un organisme d'environ 2000 membres répartis dans toutes les régions du Québec. L'implication des membres et la participation aux activités dans les écoles et pour le public sont des valeurs fondamentales. Plusieurs clubs existent dans des écoles et CÉGEPS de la province. Grâce à des partenariats avec les professionnels, nous sommes devenus un organisme crédible, influent et reconnu pour faire la promotion de l'astronomie au Québec. Les astronomes amateurs et professionnels du Québec sont fiers de s'associer à la FAAQ.

    Priorités :

    Dans le cadre de notre mission et en soutien pour réaliser notre vision, voici nos grandes priorités :

    Communication :
    • Site Web et listes de diffusion/discussion
    • Publication de l'AstroInfo ayant un contenu bonifié
    • Visibilité et promotion des événements spéciaux en collaboration avec les professionnels
    • Visibilité médiatique accrue (radio, télé, journaux)
    • Promotion d'activités pour les jeunes (blogues, Facebook, autres)

    Services et soutien aux clubs :

    • Assurance responsabilité
    • Banque de conférenciers et soutien financier afférent pour déplacements
    • Point central pour diriger les membres vers les experts ou ressources au besoin
    • Bibliothèque en ligne
    • Kiosque et affiches pour événements spéciaux
    • Exposition itinérante "L'astronomie et les hommes"
    • Disponibilité d'outils et soutien technique pour la formation de clubs dans les écoles et les CÉGEPS
    • Remboursement des frais de déplacement reliés aux activités pour les jeunes
    • Accès à des sites d'observation
    • Calendriers des événements en relation avec l'astronomie
    • Adhésion et renouvellement en ligne

    Reconnaissances et récompenses (R&R)

    • Formation d'un groupe de travail pour gérer les règles et attribution des prix Méritas, Pléiades, Qilak et autres au besoin

    Congrès :

    • Coordination du congrès annuel
    • Soutien au club organisateur incluant le site web
    • Visibilité et communication

    Pollution lumineuse :

    • Présence d'un membre du CA au sein d'IDA Québec
    • Soutien financier à IDA Québec (le niveau devant être évalué chaque année)
    • Soutien des interventions d'IDA Québec auprès des municipalités et autres organisations
    • Maintien d'une liste de sites recommandés pour l'observation
    Autres projets importants :
    • Initiation de projets qui répondent aux besoins pour soutenir notre vision et dans le cadre de notre mission


    Historique

    Bref historique de la
    Fédération des astronomes amateurs du Québec
    reflétant les étapes de son évolution au cours des années
    dans son effort pour remplir sa mission


    1975 Fondation de l'Association des Groupes d'Astronomes Amateurs (AGAA) à Trois-Rivières. - Les requérants fondateurs sont: Félix G. De Forest, Jacqueline Tremblay et Rolland Noël De Tilly.

    1976 ler Congrès annuel à Drummondville - Adoption des règlements généraux - Jean Vallière devient le premier président de l'AGAA et le sera pour les trois prochaines années. Le secrétariat de l'Association est localisé dans les bureaux de la Fédération du Loisir Scientifique sur la rue Jarry à Montréal.

    1977 Création de la revue Magnitude Zéro : Michel Rebetez en est le premier éditeur. La Société d'Astronomie de Montréal (SAM) reçoit le 2e Congrès de l'Association.

    1978 Le 3e Congrès de l'AGAA est présenté par la Société Royale d'Astronomie du Canada Centre de Québec (SRAC), en collaboration avec la Fédération Québécoise du Loisir Scientifique (FQLS). L'événement se déroule au Pavillon De Koninck de l'Université Laval. L'AGAA se compose alors d'une douzaine de clubs.

    1979 Éloi Bolduc devient président de l'Association pour les trois années suivantes et le Congrès est présenté par la Société d'Astronomie de Saint-Hyacinthe. L'Association compte 14 clubs.

    1980 Fusion entre les revues Magnitude Zéro de l'AGAA et Le Québec Astronomique de la SAM - La nouvelle revue portera le nom de Le Québec Astronomique et son premier numéro sera publié en septembre. Roger Gagnon en est le rédacteur en chef. Dévoilement du Trophée Méritas représentant une sphère armillaire construite par Réal Manseau du Club de Drummondville. Ce prix est remis à un(e) astronome amateur(e) qui s'est démarqué(e) pour l'avancement du loisir en astronomie amateur. Le Congrès, dont l'hôte est le Club d'Astronomie Sirius du Saguenay au CEGEP de Chicoutimi, regroupe 15 clubs.

    1981 Le 6e Congrès de l'AGAA a lieu au Collège de Lévis et le club hôte est l' Astro-Club du Collège de Lévis. Michel Rebetez devient le premier récipiendaire du Trophée Méritas. L'AGAA rassemble 20 clubs et Ronald Ouellette devient le rédacteur en chef de Le Québec Astronomique.

    1982 Le 7e Congrès de l'Association a lieu à Drummondville et Michel Rebetez est élu président pour un terme de trois ans. Il devient le troisième président de l'AGAA. Damien Lemay reçoit le Trophée Méritas.

    1983 Le congrès de 1983 est présenté conjointement par la SRAC, l'AGAA et l'AAVSO à l'Université Laval à Québec. Lucien Coallier reçoit le Trophée Méritas. Ce triple congrès a rassemblé plus de 300 amateurs venus de partout au Canada, plus quelques dizaines des Etats-Unis.

    1984 Obtention de la première subvention annuelle de fonctionnement du Ministère du Loisir Chasse et Pêche (M.L.C.P). L'AGAA reçoit la somme de 59 060$ pour l'année fiscale 1984-1985. En décembre, mise sur pied d'un secrétariat composé d'un directeur général et d'une secrétaire. Maurice Provencher et Monic Rogers sont les premiers titulaires de ces postes. Le Congrès se déroule à Montréal sous l'égide de la SAM. Denis Bergeron reçoit le Trophée Méritas. L'Association regroupe 18 clubs.

    1985 1er mai: l'AGAA s'installe dans les locaux du Regroupement Loisir-Québec au Stade Olympique. Le club de Loretteville (C.A.R.A.Q.) reçoit les participants du 10e Congrès de l'AGAA à la Polyvalente de Loretteville. Mario Lapointe devient le président de l'Association et Alplonse Tardif reçoit le Trophée Méritas. Après 5 ans comme rédacteur en chef de la revue, Ronald Ouelette tire sa révérence.

    1986 Achat par l'Association d'instruments d'observation et d'astrophotographie pour mettre à la disposition des clubs membres. Pour le 11e Congrès annuel de l'AGAA, les participants sont reçus par le club de Portneuf à la Polyvalente de Saint Marc-des-Carrières. Mario Lapointe est toujours président et madame Huberte Palardy reçoit le Trophée Méritas. Afin de souligner le passage de la Comète Halley, l'AGAA produit un vidéo sur le phénomène. Pierre Lacombe devient le rédacteur en chef de la revue et l'AGAA compte 24 clubs.

    1987 Lors du 12e Congrès présenté à Drummondville, il y a dévoilement du Trophée Les Pléiades. Ce trophée, est confectionné par madame Pauline Noël de Tilly à la mémoire de son père, un astronome amateur qui a beaucoup fait pour l'avancement du loisir en astronomie amateur. Il est destiné à un (e) astronome amateur(e) de moins de 18 ans qui a participé de manière concrète à la progression de l'astronomie amateur au Québec. François Bourbeau reçoit le Trophée Méritas. Pierre Boulianne devient président de l'AGAA et sera réélu chaque année jusqu'en 1990. La fréquence de publication de la revue Le Québec Astronomique est réduite de 10 á 6 parutions annuellement. En septembre Patrice Gérin-Roze devient rédacteur en chef de la revue.

    1988 L'Association compte 29 clubs. Manon Gauthier remplace Monic Rogers comme secrétaire au bureau de l'Association. La 13e édition du Congrès de l'Association se déroule à Sainte-Foy et est présentée par le Centre de Québec de la Société Royale d'Astronomie du Canada. Le Trophée Méritas est attribué à Mario Lapointe et Jean-Philippe Laflamme est le premier récipiendaire du Trophée Les Pléiades. Confection d'un calendrier astronomique pour 1989 afin de faire connaître davantage l'astronomie amateur au Québec ; sa vente permet d'amasser des fonds pour l'Association. Démission de Patrice Gérin-Roze comme rédacteur en chef de la revue. Il est remplacé par Natascha Forster et Chantal Bergeron. Création de Les Éditions astronomiques inc. afin de rendre la revue Le Québec Astronomique éligible à un plan de développement subventionné par le M.E.S.S.

    1989 On dénombre 34 clubs pour l'année courante. Les responsables de Les Éditions Astronomiques inc. nomment monsieur Pedro Rodrigue comme rédacteur en chef de la revue Le Québec Astronomique. L'AGAA se joint au Planétarium Dow pour la présentation d`une conférence donnée par Clyde Tombaugh (découvreur de la planète Pluton) à l'Université de Montréal. La 14e édition du Congrès de l'AGAA est présentée à l'Hôtel des Gouverneurs de Laval. Les clubs Espace de Montréal, Mira de la région des Basses Laurentides et le Club des Astronomes Amateurs de Laval sont les hôtes du Congrès. Patrice Gérin-Roze reçoit le Trophée Méritas mais le Trophée Les Pléiades ne trouve pas de récipiendaire. La deuxième édition du calendrier astronomique de l'AGAA est en route. L'AGAA met sur pied le projet d'un voyage à Hawaï pour l'éclipse solaire de juillet 1991. Le directeur général de l'Association prend une année sabbatique après 5 ans au sein du secrétariat permanent. Pierre Sicotte est nommé directeur général par intérim incluant la tâche d'éditeur de la revue avec une présence au secrétariat de 3 jours par semaine.

    1990 Pour l'année 1990, l'Association compte 28 clubs réguliers et 8 clubs en milieu scolaire. L'AGAA est informée, ainsi que 19 autres organismes du Regroupement Loisirs Québec (RLQ), que la subvention de fonctionnement accordée par le M.L.C.P depuis 1984 (52 000$) est diminuée de moitié pour 1990-1991 et qu'elle sera complètement annulée pour 1991-1992. Devant cette situation, le poste de secrétaire au bureau de l'Association est aboli et la présence du directeur général est réduite. Jean-Marc Richard devient le 6e président de l'AGAA pour un terme de 3 ans. La nouvelle équipe du conseil d'administration doit donc faire le point et s'ajuster à cette nouvelle réalité financière. Un temps de réflexion s'impose. La comptabilité de la revue de l'Association est séparée de celle de l'AGAA et attribuée aux Éditions Astronomiques inc. Le Club d'astronomie de l'Université du Québec à Rimouski (UQAR) présente le 15e Congrès de l'AGAA. Jean Vallière reçoit le Trophée Méritas et Étienne Marcoux est le candidat choisi pour le Trophée Les Pléiades. Jean-Pierre Urbain devient le directeur et éditeur de la revue Le Québec Astronomique. Maurice Provencher, revenu de son année sabbatique est informé que son poste sera aussi aboli le 31 décembre dû à la coupure de la subvention de fonctionnement. Dorénavant, le secrétariat est entièrement géré bénévolement par les membres du conseil d'administration.

    1991 Grande remise en question sur l'utilité de l'AGAA. Sondage auprès des clubs membres et mise de l'avant de propositions pour une restructuration de l'Association afin d'affronter les nouvelles réalités. Refonte en profondeur des règlements généraux. Création du statut de membre individuel au sein de l'AGAA. Les termes "services aux clubs affiliés" et "privilèges aux membres des clubs et membres individuels" sont définis. il faut moderniser l'appellation de notre regroupement et rafraîchir notre logo. Démission du rédacteur en chef de la revue, monsieur Pedro Rodrigue. Celui-ci est remplacé par monsieur Jacques-Serge Neveu qui travaillera en étroite collaboration avec le directeur/éditeur de la revue, monsieur Jean-Pierre Urbain. 38 clubs sont enregistrés à l'AGAA. Le 16e Congrès est sous la responsabilité du Club des Astronomes Amateurs de Sherbrooke. Maurice Provencher reçoit le Trophée Méritas et Denis Durand le Trophée Les Pléiades. Le Québec Astronomique devient Astronomie-Québec à compter de l'édition de mai/juin 1991. Distribution du magazine en kiosque.

    1992 De nouveaux règlements généraux sont votés par l'assemblée générale; les statuts de l'Association sont modifiés. L'appellation de notre regroupement devient la Fédération des Astronomes Amateurs du Québec (FAAQ). Les astronomes amateurs(es) francophones hors-Québec ont maintenant la possibilité d'adhérer à notre regroupement comme individu ou comme club. Lors de la 17e édition du Congrès, entièrement préparée et présentée par le Club des Astronomes Amateurs de Longueuil, un nouveau logo est dévoilé ainsi que les services et les privilèges offerts aux clubs affiliés, leurs membres et les membres individuels. Michel Dionne est le récipiendaire du Trophée Méritas et Jean-Pierre Lefebvre reçoit le Trophée Les Pléiades. La FAAQ compte 29 clubs affiliés et 103 membres individuels. Les règlements généraux de les Éditions Astronomiques Inc. sont ajustés en fonction de la mutation qu'a subie le magazine. Dorénavant, il faudra qu'au moins une personne siège conjointement au c.a. de la FAAQ et à celui de Les Éditions Astronomiques Inc. Les autres postes seront occupés par des individus qui s'impliquent directement dans le magazine. L'objectif de cette modification est de permettre l'implication de plus de personnes dans la production du magazine et de réduire la tâche individuelle des bénévoles dans les deux organismes.

    1993 La Fédération est toujours gérée bénévolement. Les revenus de la FAAQ se limitent à la cotisation des clubs (12 $ par membre) et à la cotisation des membres individuels (25$). Peu de moyens mais beaucoup de bonne volonté et d'implication. Le nombre de clubs affiliés approche la trentaine et le statut de membre individuel de la FAAQ rassemble de plus en plus d'individus qui souhaitent pratiquer, dans un premier temps, le loisir d'astronome amateur en solitaire pour ensuite adhérer à un club d'astronomie. Le magazine Astronomie-Québec prépare son auto-financement, les subventions n'étant pas éternelles. Ce qui est tout un défi. Jean-Marc Richard termine son mandat de 3 ans comme président de la FAAQ. Lors de l'assemblée générale de la FAAQ en juin 1993 à Drummondville, un nouveau c.a. est élu avec comme présidente Mme Laurence Rocheleau du Club d'astronomie de Drummondville. Par ailleurs, le 18ème congrès de la FAAQ se tient au Centre Astro de Dolbeau. Éric Bonneville de la Société des jeunes astronomes amateurs de Montréal se mérite le Trophée les Pléiades alors que le Trophée Méritas est remis à Thomas Collin du Club d'astronomie Jupiter de Trois-Rivières.

    1994 Danis Durand et son équipe, de l'Association des jeunes astronomes amateurs de Montréal, prennent la relève à la direction de la FAAQ. Les temps sont durs, les revenus minimes et l'enthousiasme relié au sentiment d'appartenance à la FAAQ diminue. Malgré tout, l'Association des jeunes astronomes amateurs de Montréal relève le défi et présente le congrès qui se tient à l'Auberge Wandlyn dans l'Est de Montréal. Marc-André Gélinas de la Société d'Astronomie de Montréal remporte le Trophée Méritas, alors que le Trophée les Pleiades va à Martin Ducharme de la Société des jeunes astronomes amateurs de Montréal. .

    1995 Danis Durand demeure président pour un deuxième mandat, toujours supporté par des membres de l'Association des jeunes astronomes amateurs de Montréal. Le congrès au Centre de loisir Saint-Donat à Montréal a eu lieu grâce à Danis et à des amis astronomes amateurs. Le récipiendaire du Trophée Méritas est Gilbert Saint-Onge du Club d'astronomie de Dorval.

    1996 Une nouvelle équipe prend la relève sous la présidence de Lucie Royer du Club des astronomes amateurs de Laval. Le congrès se tient à l'Hôtel des gouverneurs de Laval et le Club des astronomes amateurs de Laval en est l'hôte. La FAAQ a repris de la vigueur, ce qui incite une bonne participation au congrès. C'est au tour d'Albert Côté de Drummondville de recevoir le Trophée Méritas, pour de nombreuses années de service au sein de son club.

    1997 En juin 1997, Jean-Pierre Urbain accède à la présidence de la FAAQ. Le congrès est présenté à Rimouski par le Club d'astronomie de l'endroit. Pour la première fois, un autobus est nolisé dans la région de Montréal pour participer à cette grande fête de l'astronomie. Le Trophée Méritas va à Jean-Marc Richard, pour son dévouement de longue date à la cause de l'astronomie. Le Trophée les Pléiades va à François-Michel Brière du Club d'astronomie Jupiter de Trois-Rivières

    1998 Sous la présidence de Jean-Pierre Urbain, la Fédération tente de survivre. Sans subvention au fonctionnement depuis quelques années et n'ayant que pour toute ressource, la maigre cotisation des membres, l'équipe du c.a. fait des pieds et des mains pour trouver quelques sources de financement pour assurer la communication avec ses clubs affiliés. L'assemblée générale se tient dans les locaux du Séminaire de Québec. Le 23ième congrès de la FAAQ a lieu à Sainte-Marie-de-Beauce et l'Observatoire du Mont Cosmos est l'hôte de la manifestation. L'honneur du Trophée Méritas va à Ronald Ouellet du Club des astronomes amateurs de Laval. Ronald s'était distingué entre autres en tant qu'éditeur du Québec Astronomique. Par ailleurs, René Breton du Club MARS de Saint-Romuald se mérite le Trophée les Pléiades.

    1999 L'assemblée générale se tient au local de réunion du Club d'astronomie de Drummondville. Pour un troisième mandat, Jean-Pierre Urbain préside le c.a. de la FAAQ. Les hôtes du congrès sont les membres du Club des astronomes amateurs de Longueuil qui reçoivent les congressistes à l'Agence spatiale canadienne. Pierre Bureau se voir remettre le Trophée Méritas pour ses effort de vulgarisation, plus particulièrement pour la fabrication et l'usage d'un planétarium portatif. Le Trophée les Pléiades est mérité par François Cournoyer, de l'Association des Jeunes Astronomes Amateurs de Montréal

    2000 Cette année 2000 amène une grande particularité. On présente pour la deuxième fois le congrès en pleine campagne (la première s'étant déroulé en 1986 alors qu'il s'était tenu à Saint-Marc-des-Carrières dans la région de Portneuf), dans la région de la Mauricie, plus précisément au Camp de Vacances du Lac-en-Coeur près de Saint-Tite. Plusieurs membres du club de Laval contribuent à présenter cet événement, avec la participation du c.a. de la FAAQ. Les Trophées Méritas et les Pléiades vont à deux membres du Club d'astronomie de Rimouski, Luc Bellavance et Martin d'Amours respectivement.

    2001 Suite aux bons commentaires des participants du congrès de l'année précédente, l'édition 2001 de cette manifestation se tient à la Base de plein air Bleu et Blanc près de la municipalité de La Conception dans les Hautes Laurentides, organisé par le c.a. de la FAAQ. La participation est décevante, néanmoins, le Trophée Méritas est remis à un membre bien méritant, Allan Rahill du Club d'astronomie de Laval.

    2002 La 27e édition de cette grande fête de l'astronomie se déroule dans la région de Québec. Les clubs d'astronomie Mars de Lévis et Véga de Cap-Rouge reçoivent les participants(es) dans les locaux de l'Université Laval. Sous le thème " Pluies d'Étoiles sur Québec ", une brochette de plusieurs conférenciers de marque font de ce congrès un événement unique. Philippe Moussette du Club Véga de Cap Rouge reçoit le Trophée Méritas.

    2003 Se réalise un des souhaits des membres avec la publication du bulletin AstroInfo, sur une base trimestrielle. On assiste aussi à une refonte du site web qui s'enrichit entre autres d'une bibliothèque, on fonde une section québécoise de l'International Dark-Sky Association (IDA) et le Club de Dorval est l'hôte du congrès. Le Trophée Méritas va à Claude Duplessis qui est membre du Groupe les Mordus du Ciel. Par ailleurs, le Trophée Les Pléiades est remis à Mathieu Groulx de la Section Jeunesse du Club Véga de Cap-Rouge. Enfin, le nombre de membre dépasse 1300.

    2004 On continue à améliorer les services aux membres, dont une nouvelle publication l'Agenda Céleste et un programme pour supporter l'échange de conférenciers entre les clubs. Des interventions concrètes sont faites en regard de la pollution lumineuse, entre autres le dépôt d'un mémoire à la Ville de Montréal. Une fois de plus, le Club d'astronomie de Drummondville est l'hôte du congrès, à l'occasion duquel le Trophée Méritas est remis à Claude Boivin du Club Véga de Cap-Rouge et Les Pleiades à Hugo Lemieux de la Section Jeunesse du même club.

    2005 On termine l'année avec plus de 1500 membres, répartis dans 33 clubs et 4 corporations. Malheureusement, on a dû cesser la publication de l'Agenda Céleste à cause d'une trop faible demande. La section québécoise IDA (ciel noir) dépose un mémoire concernant le projet du Parc du Mt-Orford, et fait aussi une présentation sur la pollution lumineuse au ministre Mulcair dans le cadre du développement durable. Aux membres qui le désirent, on donne des ateliers de formation sur la pollution lumineuse de même que sur l'animation dans les écoles, afin de les aider à devenir de meilleurs ambassadeurs. Le congrès a eu lieu à Rouyn-Noranda et est un succès malgré la distance. Le Trophée Méritas est remis à Maurice Bédard de l'Association des astronomes amateurs de l'Abitibi-Témiscamingue et pour une troisième année d'affilée, le Trophée les Pleiades va à un membre de la Section Jeunesse du Club Véga de Cap-Rouge, cette fois il s'agit de Frédéric Dallaire. Pour le future, il est décidé de mettre l'accent sur le recrutement de jeunes.

    2006 L’enthousiasme ainsi que la collaboration des membres continuent de grandir. Le 31ième congrès, organisé par le Club de Laval, s’est tenu au Cosmodôme et a atteint un sommet inégalé de participation. En effet, 176 personne y ont assisté. Lorraine Morin se mérite le prix Méritas et Anne-Julie Dubois le Pléïades. Le congrès a été l’occasion de présenter le tout nouveau dépliant de promotion pour les clubs ainsi que l’épinglette « Que cé çà », petit outil de sensibilisation pour la pollution lumineuse. La Fédération compte maintenant plus de 1600 membres dont 151 jeunes. Il est important de souligner également que 94% des clubs membres ont organisé au moins une activité pour le grand public ou les écoles.

    2007
    Cette année, une nouvelle équipe a pris la relève de la direction de la FAAQ, avec comme président Damien Lemay. Une année pleine de grandes surprises agréables. En effet, la FAAQ a vu sa subvention du Ministère de l’Éducation, des Loisirs et des Sports augmenter en cours d’année. Cette majoration de notre financement nous a permis de réviser à la hausse les perspectives d’expansion de nos activités. L’avenir s’annonce prometteur et nous pourrons tous ensemble mieux contribuer au développement du loisir de l’astronomie au Québec. Avec ses 37 clubs membres et près de 1,600 membres, en plus de 7 membres institutionnels, la FAAQ maintient un nombre stable de membres. Au moins trois nouveaux clubs se joindront à nous en 2008, ce qui ouvre une perspective de croissance L’augmentation de la proportion des jeunes de moins de 18 ans demeure cependant un objectif encore à réaliser. Cette année les activités grand public ont rejoint plus de 17,000 personnes et celles dans les écoles, près de 10,000 élèves. Il est important de maintenir et de développer ces activités des clubs auprès du public et dans les écoles afin de remplir notre mission et d’attirer de nouveaux membres. Les activités régulières des astronomes amateurs (Marathon Messier, ROC, Festival du Mont-Mégantic, Perséides, CAFTA, Lac Écho, Congrès, Colloque CCD, …) ont encore offert de multiples occasions de rencontres et d’échanges entre les membres de toutes les régions du Québec. Le Congrès annuel tenu à Rimouski a attiré quelque 130 participants. Il a offert un éventail de présentations reflétant bien la diversité des activités et des intérêts des membres de la FAAQ. Le trophée Méritas fut décerné à Rémi Lacasse pour son implication exceptionnelle au développement de la FAAQ et le trophée Pléiades fut remis à Olivier Chabot-Pageau pour son dynamisme en tant que jeune astronome amateur. Au chapitre de l'observation du ciel, le sursaut magistral de magnitude de la comète Holmes avec son aspect spectaculaire fut certainement la grande surprise de cet automne. Les activités de la FAAQ au sein de l’IDA ont connu un très grand moment à l’occasion de l’attribution du titre de Réserve mondiale de ciel noir à la région du Mont-Mégantic. Notre comité IDA continue à contribuer aux efforts soutenus pour sensibiliser le public et les gestionnaires à l’importance d’améliorer la qualité du ciel en diminuant la pollution lumineuse.

    2008
    Au cours de l'année, nous avons soumis notre Plan triennal 2008 - 2011 au Ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport (MELS), ce qui a conduit à la signature d'un protocole d'entente d'une durée de trois ans. À la fin de 2008 nous étions 1767 membres. De ce nombre, les moins de 18 ans comptaient pour 7.5% comparativement à 5% il y a un an. C'est un pas dans la bonne direction, maintenir cette cadence pour les trois prochaines années permettrait d'atteindre l'objectif de 15% en 2011. Les nombreuses activités de l'Année Mondiale de l'Astronomie 2009 (AMA2009) devraient contribuer à faire des gains, nous anticipons 1950 membres à la fin de 2009. Encore une fois, les rencontres des présidents furent l'occasion de partager ce qui se fait par les organisations membres, de vérifier l'évolution des attentes et priorités et de présenter le programme de la FAAQ pour l'année à venir. La participation a été de 83% (clubs et membres corporatifs). Un autre objectif de cette rencontre était d'informer nos membres sur les objectifs et outils disponibles pour les aider à faire un succès de l'Année Mondiale de l'Astronomie 2009. Le congrès 2008 s'est tenu à l'Université Laval à Québec. Organisé par les clubs Véga de Cap-Rouge et Mars de Lévis ainsi qu'une collaboration du Club IO de Val Bélair, ce fut un franc succès avec plus de 300 inscriptions. Cette année, 70% des clubs (28 sur 40) ont fait des activités pour le grand public et/ou pour les écoles, ce qui a rejoint 15722 personnes dans le grand public ainsi que 10,109 jeunes.

    2009
    La section québécoise de l'International Dark-Sky Association (IDA) a organisé deux ateliers animés par Chloé Legris, à l'intention des décideurs dans le choix des systèmes d'éclairages au sein des municipalités, firmes d'architectes, de génie conseil, etc . Ce fut un grand succès, avec 98 participants à Montréal et 75 à Québec. La Société d'astronomie du Planétarium était hôte de notre congrès annuel, avec comme thème « L'Univers à portée de l'oeil! », congrès qui a réuni plus de 200 participants. Une grande cérémonie d'ouverture publique soulignait en images et en musique les succès de l'Année Mondiale de l'astronomie et de la fraternité internationale des astronomes amateurs. Un moment particulièrement émouvant fut la présentation par Claire Pelletier, sous le dôme étoilé du Planétarium, de la chanson« Galileo » thème de l'AMA. Deux grandes conférences ouvertes au public, l'une par Jean-Pierre Luminet sur les progrès de la cosmologie et l'autre par Olivier Hainaut sur les contributions des grands télescopes terrestres, ont permis d'illustrer brillamment les pôles complémentaires de l'astronomie théorique et observationnelle. À la fin de 2009 nous étions 1675 membre comparativement à 1767 l'année précédente. On s'attendait que les nombreuses activités de l'Année Mondiale de l'Astronomie 2009 (AMA2009) allaient nous permettre d'atteindre1950 à la fin de 2009, hélas nous n'y sommes pas arrivé. L'AMA a été un grand succès, elle n'est donc pas en cause Au Québec, la stratégie pour l'AMA a été de mobiliser le plus grand nombre d'organismes possible. Des représentants issus de divers milieux reliés aux sciences ont travaillé ensemble pour faire de 2009, une année où l'astronomie aurait une visibilité exceptionnelle. Au niveau international, 148 pays ont organisé des activités dans le cadre de l'AMA. Le Canada a presque doublé son objectif, soit 1 931 439 de Moment Galiléens (MG) vécus, grâce à la mise en place de plus de 3 600 événements répartis d'un océan à l'autre. De ce nombre, le Québec en a récolté 932 131 MG, soit 48% du total canadien., par le biais de 1 060 événements, qui ont aussi permis de distribuer gratuitement 26 000 cherches-étoiles, 239 000 cartes astro, ainsi que 6 000 petits livres « Le nouveau télescope de Chloé ». Ces produits avaient été conçus et produits grâce à la collaboration des partenaires canadiens. Les 1 060 événements incluent 23 conférences dans le cadre du programme de Conférences Galilée, commanditées par la FAAQ, ainsi que la tournée de l'exposition itinérante « L'astronomie et les hommes » qui a séjourné dans 21 villes différentes. La participation des Clubs a atteint un niveau sans précédent. Il faut souligner la coopération des centres de science, tout spécialement l'Astrolab et l'observatoire du Mont-Mégantic, le Centre des Sciences de Montréal, la station scientifique Aster et le Planétarium de Montréal. En plus, l'exposition « Extraterrestres.et si c'était vrai? » au Musée de la civilisation de Québec et « La magie des lanternes » au Jardin de Chine, du Jardin botanique de Montréal, ont généré des dizaines de milliers de MG.

    2010
    Le webmestre Luc Bellavance a fait plusieurs modifications et additions au site web de la FAAQ, entre autre sur la page d'entrée qui est plus conviviale et met en évidence les points les plus actifs (ciel de la semaine, dernières nouvelles, .). À l'intention des administrateurs, on y trouve la descriptions et procédures pour tous les services disponibles. Pour les membres et le public en général, il y a une riche documentation tel les éphémérides, liste d'événements, bibliothèque, etc La section québécoise de l'International Dark-Sky Association (IDA) continue ses activités. En 2010 on a organisé trois ateliers animés par Chloé Legris, à l'intention des décideurs dans le choix des systèmes d'éclairages au sein des municipalités, firmes d'architectes, de génie conseil, etc . Ce fut un succès, mais moindre que l'année précédente : Montréal, 75 présences; Rivières du Loup, 7 présences; Québec, 28 présences. Le Regroupement des Astronomes Amateurs de l'Outaouais Québécois (RAAOQ) était hôte du congrès, événement tenu dans la ville de Gatineau. Il y a eu quelque 120 inscriptions, plus une certaine participation du grand public à chacune des trois conférences données par des professionnels : À la fin de 2010 nous étions 1719, remonté par rapport à 2009 (1675 membres), mais n'avons pas rattrapé les 1767 de 2008. Par ailleurs, tout le monde vieillit à la même vitesse et nous n'avons pas réussit à remplacer tous ceux qui ont passé le cap des 18 ans. Nous en avions 94 en 2010, soit 5.5%, diminution par rapport à 2009 alors qu'ils faisaient 7.5%. En 2010 , 61% des clubs (25 sur 41) ont rapporté avoir fait des activités pour le grand public et/ou pour les écoles. Néanmoins, le nombre de personnes rejointes est aussi bon que les années d'avant l'AMA2009 : grand public 18500 personnes et chez les jeunes 10200. On se rappellera que l'AMA2009 avait été un grand succès, avec un nombre record d'activités. Évidemment on ne s'attendait pas que 2010 serait comparable, néanmoins plusieurs clubs se sont appuyés sur les nouvelles relations établies en 2009 pour continuer certaines activités. Un autre héritage de l'AMA2009 est l'exposition l'Astronomie et les hommes » qui demeure disponible. Aussi, il nous reste plusieurs milliers de cherches-étoiles,

    2011
    Suite à l'assemblée générale de mars 2011, André Cajolais, Anne-Julie Dubois et Louis Asselin ainsi que Rémi Lacasse comme président furent élus au CA. Dès le mois d'avril, l'équipe s'est réunie une fin de semaine pour travailler sur les grands thèmes suivants : la gouvernance stratégique, nos méthodes de fonctionnement, révision des règlements généraux, les processus clés ainsi que la planification stratégique. Cette rencontre intensive nous a permis d'établir les priorités sur lesquelles le CA allait se pencher au cours de l'année et les méthodes de fonctionnement qui seraient utilisées. Une nouvelle planification stratégique a été faite au cours de l'année pour se donner une orientation pour les prochains cinq ans (2012-2017). D'ailleurs le CA a déjà commencé à mettre en place certains volets de cette vision à long terme.
    Les membres ont été très actifs en partageant leur passion avec le grand public et les jeunes dans les écoles. En effet, 39 des 40 clubs membres ont fait des activités pour le public ou dans les écoles.
    Le congrès annuel sous la responsabilité du Club d'astronomie Les Boréalides du Lac-Saint-Jean a connu on excellent succès encore cette année avec plus de 140 participants. Comme à l'habitude, des deux trophées de reconnaissance Pléiades et Méritas y ont été présentés respectivement à Laurent Joli-Cour et Pierre Bouliane. Félicitations aux gagnants.
    Un nouveau prix annuel, le prix Qilak en reconnaissance de la contribution et des efforts bénévoles à promouvoir l'astronomie auprès des jeunes ou du public durant l'année a été décerné pour la première fois à Dominic Marier du club Les Vagabonds du ciel lors de l'assemblée générale annuelle.

    2012
    L'événement rassembleur de l'année fut évidemment le passage de Vénus le 5 juin. En effet, 28 événements furent organisés un peu partout au Québec pour observer le passage et surtout vivre l'expérience avec le public. Même si la météo n'a pas été favorable partout, nous avons vécu ce moment exceptionnel avec un très grand nombre de participants de tout âge. Nos partenaires, le Planétarium de Montréal, un Espace pour la vie et Rio Tinto Alcan ainsi qu'une multitude de bénévoles ont grandement contribué à faire de cet événement un succès populaire remarquable.
    De plus, toute cette mobilisation autour du passage de Vénus a favorisé l'organisation par les clubs de 451 événements pour le grand public touchant au-delà de 25,000 personnes et ajoutons à cela, les 404 interventions dans les écoles qui ont touché 15,408 élèves. Une démonstration que notre organisme remplit bien son mandat de faire la promotion de notre loisir scientifique au Québec. Le niveau de satisfaction des membres s'est maintenu à 4.4 sur 5 et le nombre de membres a augmenté à 1768.
    Le club hôte du congrès cette année était le Club de Saint-Georges de Beauce. Plus de 140 personnes y ont participé. Bravo et félicitations aux organisateurs. Le prix de reconnaissance Pléiades n'a pas été remis cette année par contre félicitations au récipiendaire du prix Méritas, Yvan Prégent, une reconnaissance bien méritée. Le prix Qilak a été remis pour la deuxième année. Félicitations à Philippe Moussette, le récipiendaire pour l'année 2012.
    Lors de l'assemblée générale de mars, trois membres du CA finissaient leurs mandats : Luc Bellavance, Pierre Paquette et Pierre Lacombe. Luc terminait son deuxième terme, il ne pouvait donc pas être réélu.
    Suite aux élections, Pierre Lacombe et Pierre Paquette furent réélus et c'est Denis Besner qui a été élu pour remplacer Luc.

    2013
    Suite au succès de l'événement rassembleur du passage de Vénus en 2012, le CA a décidé que chaque année un thème phare servirait à orienter certaines activités. En lien avec le maximum solaire, notre slogan pour 2013 fut donc « Lumière sur le Soleil ». Un grand nombre d'activités furent organisées pour le grand public et les jeunes au cours de l'année en lien avec ce slogan.
    Le club hôte du congrès cette année était le Club d'astronomie Mont-Tremblant. Environ 150 personnes ont participé à cet événement annuel dans un environnement enchanteur ou il était possible de faire de l'observation sur place. N'ayant pas de candidat pour le prix de reconnaissance Pléiades, il n'a pas été remis encore cette année. Par contre félicitations au récipiendaire du prix Méritas, Marc Archambault du club Cassiopée, une reconnaissance bien méritée. Le prix Qilak a été remis pour la troisième année. Félicitations à Michel Renaud, le lauréat pour 2013.
    Le niveau de satisfaction des membres à atteint 4.7 sur 5 et le nombre de membres a augmenté de 21 % à 2,150. Possiblement le niveau le plus élevé depuis la création de la FAAQ.
    Le CA se compose maintenant de Rémi Lacasse président, André Cajolais vice-président, Denis Besner secrétaire, Pierre Lacombe trésorier ainsi que Anne-Julie Dubois, Louis Asselin et Jean-François Larouche comme administrateurs.

    2014
    Après l'année 2013 sous le thème « Lumière sur le Soleil », 2014 fut « l'Année de la Lune ». En lien direct ou indirect avec ce thème, au-delà de 400 événements touchant plus de 20,000 personnes ont été organisés pour le public au cours de l'année. En plus, 445 présentations dans les écoles ont permis la participation de plus de 15,000 élèves grâce à l'implication bénévole des membres.
    En octobre se tenait le 39e congrès annuel de la FAAQ auquel plus de 130 personnes ont participé dans cette belle région maskoutaine. Merci aux organisateurs de ce chaleureux événement.
    Le prix Méritas a été décerné à Michel Nicole et Clara Scattolin a reçu le prix Pléiades. À titre de reconnaissance également, Thomas Collin fut le récipiendaire du prix Qilak 2014.
    Trois administrateurs ainsi que le président étaient en fin de mandat et ont donc été remplacés. Les élus sont Louise Ouellette à la présidence ainsi que Martin Aubé, Carmen Nadeau et Diane Patenaude aux postes d'administrateurs