Professionnels

Les bases de la cosmologie, par Hugo Martel

Durée : 90 min.

Université Laval

Département de physique, de génie physique et d’optique Université Laval

Notre conception de l’univers a grandement évolué depuis l’époque d’Aristote jusqu’à nos jours. Le développement de la physique théorique, ainsi que l’accumulation d’observations et de résultats expérimentaux au cours des 2000 dernières années, a mené à une revision profonde de notre conception de l’univers, sa structure, son origine, et son évolution. Le développement de la cosmlogie, science qui étudie l’univers, est l’aboutissement de cette évolution.

L’équation de Drake ou la métrique de l’ignorance, par Robert Lamontagne

Durée : 90 min.

Université de Montréal

Directeur exécutif de l’Observatoire du mont Mégantic,Département de physique Université Montréal

La recherche de la vie extraterrestre est l’un des problèmes qui fascinent le plus le grand public. Depuis quelques dizaines d’années, plusieurs programmes de recherche y sont d’ailleurs consacrés. Parmi ceux-ci, le programme SETI (Search for ExtraTerrestrial Intelligence) est probablement le plus connu de tous. Son objectif est de découvrir à distance des civilisations extraterrestres, intelligentes et technologiquement avancées, par le biais de leurs émissions dans le domaine des ondes radios ou lumineuses. Dans de cas bien précis, la recherche s’articule autour d’une formule connue sous le nom d’équation de Drake. La probabilité de succès du programme SETI dépend en grande partie de la « solution » de cette équation. Quelle est l’origine de cette équation ? Quels paramètres sont bien cernés ? Quelles sont les incertitudes sur les autres ? Est-ce que l’équation est appropriée au problème de la vie extraterrestre ? C’est à ces questions que je tenterai de répondre au cours de la conférence.

Terre 2.0 ?, par Robert Lamontagne

Durée : 90 min.

Université de Montréal

Directeur exécutif de l’Observatoire du mont Mégantic,Département de physique Université Montréal

Depuis près de 15 ans, les astronomes ont identifié plus de 425 planètes extrasolaires. La majorité de ces découvertes est le fruit de techniques d’observations qui révèlent indirectement la présence d’une ou plusieurs exoplanètes au voisinage d’une étoile. Cependant, au cours des derniers mois, quelques équipes ont réussi l’exploit remarquable de photographier directement des systèmes planétaires. Le jour est donc proche où nous pourrons repérer des planètes de la taille et de la masse de notre Terre à la bonne distance de leur étoile. La vie pourrait-elle apparaître sur ces nouvelles terres ? Si oui, comment pourrions-nous identifier l’activité biologique à distance ?

Je pense donc. l’Univers est en expansion !, par Robert Lamontagne

Durée : 90 min.

Université de Montréal

Directeur exécutif de l’Observatoire du mont Mégantic,Département de physique Université Montréal

L’évolution, au sens large du terme, est devenue au cours des dernières années un concept unificateur très important dans presque toutes les disciplines scientifiques – non seulement l’évolution biologique des plantes et des animaux, mais aussi l’évolution physique des étoiles et des planètes, de même que l’évolution culturelle des sociétés et de leurs inventions. À l’aide de quelques principes de base je tenterai de montrer que l’apparition et l’évolution de la vie, sur la Terre ou ailleurs, dépendent ultimement de l’expansion de l’Univers.

La vie dans le système solaire, par Robert Lamontagne

Durée : 90 min.

Université de Montréal

Directeur exécutif de l’Observatoire du mont Mégantic,Département de physique Université Montréal

L’évolution, au sens large du terme, est devenue au cours des dernières années un concept unificateur très important dans presque toutes les disciplines scientifiques – non seulement l’évolution biologique des plantes et des animaux, mais aussi l’évolution physique des étoiles et des planètes, de même que l’évolution culturelle des sociétés et de leurs inventions. À l’aide de quelques principes de base je tenterai de montrer que l’apparition et l’évolution de la vie, sur la Terre ou ailleurs, dépendent ultimement de l’expansion de l’Univers.

Les Mayas, Nibiru et la fin du monde en 2012 – Mythes et réalité, par Robert Lamontagne

Durée : 90 min.

Université de Montréal

Directeur exécutif de l’Observatoire du mont Mégantic,Département de physique Université de Montréal

Les Mayas, Nibiru et la fin du monde en 2012 – Mythes et réalité

Histoire de la formation stellaire dans l’univers, par Laurent Drissen

Durée : 90 min.

Université Laval

Département de physique, Université Laval

Les étoiles naissent dans d’immenses nuages moléculaires au sein des galaxies. À l’aide de magnifiques images en provenance de télescopes terrestres et spatiaux, Laurent Drissen retracera l’histoire de la formation stellaire, d’aujourd’hui jusqu’aux premiers instants de l’Univers.

Splendeurs et misères des étoiles massives, par Laurent Drissen

Durée : 90 min.

Université Laval

Département de physique, Université Laval

Les étoiles les plus massives de l?univers sont aussi les plus fascinantes. Excessivement rares, elles jouent pourtant un rôle de premier plan dans l’écologie galactique et dans l’évolution chimique du cosmos. Elles naissent dans de gigantesques nuages moléculaires qu’elles illuminent rapidement d’un énorme flux de rayons ultraviolets. Leurs vents violents, qui leur fait perdre plus de la moitié de leur masse au cours de leur vie, perturbe considérablement leur environnement en y injectant non seulement de grandes quantités d’énergie mais aussi des éléments chimiques lourds tels que l’oxygène. Ces étoiles sont aussi éphémères que spectaculaires: leur vie, qui est des centaines de fois plus courte que celle des autres étoiles, se termine par une gigantesque explosion souvent visible à des milliards d?années-lumière. À l’aide de merveilleuses images obtenues par les plus grands télescopes terrestres et spatiaux, je décrirai la vie et la mort de ces étoiles qui illuminent l’univers.

A la recherche de planètes extrasolaires, par René Doyon

Durée : 90 min.

Université de Montréal

Département de physique Université de Montréal

A la recherche de planètes extrasolaires

Le successeur de Hubble: le Télescope Spatial James Webb, par René Doyon

Durée : 90 min.

Université de Montréal

Département de physique Université de Montréal

Le successeur de Hubble: le Télescope Spatial James Webb

Activité solaire et changement climatique, par Paul Charbonneau

Durée : 90 min.

Université de Montréal

Département de physique Université de Montréal

Bien qu’il semble maintenant clair que l’émission de gaz à effet de serre ait été le principal moteur du réchauffement climatique observé depuis les derniers 40 ans, l’importance potentielle d’autres sources de réchauffement non-anthropogéniques demeure mal comprise. Cette présentation a pour but de faire le point sur un de ces mécanismes naturels: l’influence de l’activité solaire. Je commencerai par discuter de climat et de changement climatique en termes simples. Je discuterai ensuite de diverses manifestations de l’activité solaire pouvant avoir un impact sur le climat, et terminerai par un bref survol de travaux de recherche récents dans ce domaine.

Recherche les pulsars et systèmes binaires, par René Breton

Durée : 90 min.

Toronto

René a comme sujet principal de recherche les pulsars et systèmes binaires. Les pulsars sont des étoiles a neutrons; des astres ultra-compact à rotation rapide issus de la mort d’étoiles massives en supernovae. Leur étude a pour objet d’investiguer la nature et les propriétés physiques de ces astres exotiques, de mieux comprendre l’évolution stellaire et de tester la théorie de la relativité ainsi que les théories alternatives de la gravité. Parmi les autres champs d’intérets en astronomie de René se trouvent les magnétars, les exoplanètes, les trous noirs et la cosmologie. Ses conférences sont généralement en lien avec les découvertes récentes dans son domaine mais traitent aussi d’autres aspects de l’astronomie (il suffit de s’entretenir avec lui pour discuter des sujets possibles). Voici quelques unes des conférences présentées par René au cours des dernières années: L’Univers en infrarouge vu par le télescope spatial Spitzer Pulsars et astronomie radio Étoiles à neutrons et trous noirs: la réalité rejoint la fiction Les objets exotiques de l’Univers

Dans l’ombre de Galilée, Les autres astronomes européens au début du 17e siècle., par Pierre Lacombe

Durée : 90 min.

Planétarium de Montréal

Planétarium de Montréal

Galilée, par ses observations astronomiques et ses publications, a révolutionné la pratique de ce domaine de recherche et favorisé l?émergence du modèle d’Univers de Copernic. On oublie cependant qu’au même moment en Europe de nombreux autres astronomes pointaient eux aussi leur télescope vers les étoiles et compilaient des données astronomiques, quelquefois plus précises que Galilée. Des dessins de la Lune par Harriot aux éphémérides des satellites de Jupiter compilés par Peiresc, des astronomes talentueux ont contribué, comme Galilée, à amélioré nos connaissances en astronomie. Venez découvrir les principales contributions de ces astronomes qui ont souvent travaillé dans l?ombre de Galilée.