175e anniversaire de la découverte de Neptune

Avez-vous déjà observé Neptune ? Si ce n’est pas le cas, ou que vous souhaitez la redécouvrir, surveillez le défi qui vous sera lancé plus tard en septembre. Mais avant de vous lancer dans son observation, découvrons l’histoire fascinante de sa découverte qui célèbrera bientôt son 175e anniversaire !

La découverte d’Uranus en 1781 par William Herschel a permis de renverser l’idéologie dominante depuis l’aube de l’humanité selon laquelle il n’existait que cinq planètes autres que la Terre, et a poussé les astronomes à rechercher de nouvelles planètes inconnues jusqu’alors.

Bien que plusieurs « planètes mineures » furent découvertes durant les années suivantes, il s’agissait en fait d’astéroïdes de la ceinture principale, dont Cérès qui fut découvert en 1801. Il fallut ainsi attendre 65 ans avant la découverte de la seconde géante de glace !

L’histoire de la découverte de Neptune est particulière : elle est officiellement attribuée à Urbain Le Verrier, un astronome et mathématicien français spécialisé en mécanique céleste.

Urbain Le Verrier. Source: Wikipedia

Le Verrier, en se basant sur la connaissance déjà connue — à savoir qu’Uranus ne se déplaçait pas tout à fait comme elle le devrait en tenant compte de l’attraction gravitationnelle du Soleil et des autres planètes connues —, déduit qu’un objet important devait venir influencer son orbite.

En analysant les différences entre les positions attendues d’Uranus et celles observées, il conclut sans équivoque qu’une planète géante se trouvait au-delà de l’orbite d’Uranus, et influençait gravitationnellement cette dernière. Il prédit alors la position théorique de cette planète hypothétique, et remit ses prédictions finales à l’Académie des Sciences (France) le 31 août 1846.

L’existence de cette planète fut prouvée le 23 septembre 1846, lorsque l’astronome prussien Johann Gottfried Galle et l’étudiant Heinrich Louis d’Arrest observèrent pour la première fois la planète, depuis l’observatoire de Berlin, en comparant une carte du ciel récemment dessinée de la région prédite par Le Verrier avec le ciel qu’ils observaient. Ils confirmèrent le lendemain que l’astre se déplaçait bel et bien par rapport aux étoiles lointaines, prouvant ainsi qu’il s’agissait bien de la planète Neptune, qui fut nommée ainsi quelques mois plus tard.

Cette découverte stupéfiante démontrait la précision des lois de Kepler et de la théorie de la mécanique newtonienne, découvertes au 17e siècle, d’autant plus que la précision du calcul de Le Verrier s’est avérée impressionnante, avec une différence de seulement 1º entre la position réelle de la planète et celle prédite !

D’ailleurs, devant ce succès, Le Verrier tenta par la suite d’expliquer les perturbations similaires et connues de l’orbite de Mercure, et il posa l’hypothèse qu’une planète, appelée Vulcain à l’époque, se trouvait à l’intérieur de l’orbite de Mercure — mais cette histoire sera pour autre occasion…


Traduction libre d’informations recueillies principalement de Sky & Telescope et Wikipedia.

1 comment for “175e anniversaire de la découverte de Neptune

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :