Colloque CCD – Programme 2017

Samedi le 25 novembre
Début Fin Durée Sujet Conférencier
07h45 08h30 45 min. Accueil Jean-Pierre Lavallée
08h30 08h45 15 min. Mot de bienvenue Denis Bergeron
08h45 09h45 60 min. Photographier la Lune en 3D avec un APN ou une CCD Martin Rochette
09h45 10h30 45 min. Pause
10h30 12h00 90 min. ONAG : Autoguidage et Autofocus plein champ Dr Gaston Baudat
12h00 13h00 60 min. Dîner
13h00 13h55 55 min. Automatisation de mon observatoire Martin Dufour
14h00 15h00 60 min. Démonstration du logiciel Sequence Generator Pro : Automatisation de capture astrophotographique Yanick Bouchard
15h00 15h20 20 min. Pause
15h20 16h20 60 min. Courbes de lumière de passages d’exoplanètes devant leur étoile.
Comment les astronomes amateurs peuvent participer dans ce domaine.
Serge Bergeron
16h20 17h05 45 min. Caméra QHY168c, montage, tests, comparaison, résultats Luc Bellavance
17h05 17h10 5 min. Rétroaction sur le colloque ccd et mot de la fin Denis Bergeron

Titre et résumé des présentations

Martin Rochette
Titre : Photographier la Lune en 3D avec un APN ou une CCD
Résumé :
Martin Rochette a réussi à réaliser ses premières photographies en 3D de la Lune en 2004 avec l’APN Coolpix 4500 de Nikon. Il nous expliquera toute la technique qu’il a mis au point pour réaliser ses premières photos et celles obtenues avec la CCD Neximage de Celestron plus récemment, ainsi que le traitement d’image que cela exige. Ce genre de photographie nous permet d’admirer la sphère et le relief lunaire. La visualisation des images exige le port de lunettes anaglyphes (rouge et cyan) qui seront fournies par le conférencier. Martin mentionne que ceux qui veulent garder les lunettes anaglyphes pourront le faire mais il demande un $2 pour couvrir l’achat.

Dr. Gaston Baudat, Président INNOVATIONS FORESIGHT et concepteur du ONAG

Titre : Autoguidage et Autofocus plein champ

Résumé :

Le système de guidage dans l’axe (ONAG) permet l’utilisation de caméras de guidages ayant des diagonales jusqu’à 28mm (APS-C), ceci sans aucune pièce, ou mécanique, en mouvement pour la recherche d’une étoile de guidage (tel qu’un rotateur).
Le large champ de vue associe avec de telles diagonales ouvre la porte à l’utilisation de nouvelles techniques d’autoguidage (et d’autofocus) traitant l’ensemble de l’image du guider sans faire aucune hypothèse sur la nature de son contenu.

Cette technologie autorise un guidage, mais aussi un autofocus en temps réel précis sans la recherche, la sélection et l’utilisation explicite d’une étoile, mais bien de toute l’information disponible dans le champ du guider.

En finalité, le guidage et le focus en temps réel peuvent se faire même avec des rapports signal sur bruit très faible, incompatible avec les méthodes traditionnelles basées sur un calcul de centroïde.

De plus, le traitement global de l’image améliore la réjection des perturbations atmosphériques améliorant la qualité du guidage.

Martin Dufour

Titre : Automatisation de mon observatoire

Résumé :

L’objectif de la présentation est de démontrer comment j’ai automatisé mon observatoire. Ma présentation aura pour objectif de répondre aux questions suivantes :

  1. Pourquoi automatiser mon observatoire
  2. Comment le faire et quelle composante choisir
  3. Combien ça coûte.
  4. Est-ce que ça en valait la peine ?

Je parlerai aussi des performances des caméras ccd :

  1. STXL11002 CCD monochrome
  2. QHY16200 CCD monochrome
  3. ATIK460ex CCD ONE SHOT COLOR
  4. ASI1600 M CMOS monochrome

Yanick Bouchard

Titre : Démonstration du logiciel Sequence Generator Pro : Automatisation de capture astrophotographique

Résumé:

Dans cette présentation, Yanick Bouchard nous fera une démonstration du logiciel d’acquisition d’image et d’automatisation de télescope Sequence Generator Pro de Main Sequence Software (http://mainsequencesoftware.com).

En plus d’un aperçu détaillé de l’interface usager dense et efficace du logiciel, les fonctionnalités suivantes seront démontrées:
Aperçu du paramétrage initial requis;
prise en charge de contrôle de différentes composantes telles que :télescope;
caméras d’acquisition et caméra de guidage;
Roue à filtre;
focuseur motorisé et température d’instrument;
rotateur de champs motorisé;

Prise en charge d’automatisation d’observatoire;
Connexion à des systèmes de stations météo et contrôle de condition d’ouverture/fermeture;
Gestion de partage de télescope permettant le pilotage à distance de télescope;
Contrôle et automatisation de « boîte à flat »;
programmation d’une séquence de capture comportant plusieurs cibles;
aide à la programmation telle que les fonctions « slew here » et « center here » combinant astrométrie et contrôle de télescope sur image existante;
prise en charge de positionnement par astrométrie et rotation de champs automatisée ou manuelle assistée;
prise en charge de la mise au point automatisée, précise et rapide, et prise en charge de circonstances telles que positions du télescope, température ou durée;
prise en charge complète et automatique de PHD2 comme outils de guidage;
prise en charge de dithering et de gestion de la stabilisation du guidage;
capture manuelles de tests et capture en boucle pratique dans des circonstances telles que mise au point ou collimation;
changement de cible automatique et gestion d’horaire;
flip de méridien automatique et recadrage;
Stationnement automatique de télescope et d’observatoire sous conditions spécifiques et reprise automatique;
Outils statistiques d’historique de capture;
Démarrage et stationnement automatique géré par horaire;
Grille comparative avec d’autres logiciels d’acquisition dont Prism, CCD commander, Backyard EOS, etc;
Aperçu de modules supplémentaires, des développements en cours et fonctionnalités à venir tels que :
Gestion de mosaïques;
Gestion d’alertes par courriels
La présentation incluera des séquences préenregistrées démonstratives ainsi que des diaporamas explicatifs.  Un système de démonstration sera également disponible aux besoins.

Serge Bergeron

Titre : Courbes de lumière de passages d’exoplanètes devant leur étoile.
            Comment les astronomes amateurs peuvent participer dans ce domaine.

Résumé :

Avec les nouvelles technologies disponibles pour les astronomes amateurs (AM) depuis une quinzaine d’années, la méthode de détection d’exoplanète qui passe devant son étoile est devenu une méthode accessible pour les AM.  Même si l’AM est limité en terme de capacité comparativement aux astronomes professionnels (PRO), les AM sont sollicités par des organismes comme l’American Association of Variable Star Observers (AAVSO) et l’Exoplanet Transit Database (ETD) à transmettre leurs courbes de lumière.  Les résultats transmis dans ces organismes ou lors de participation de campagne PRO-AM, fournis aux chercheurs (es) des moyens ou des sources de questionnement qui aident à justifier ou élaborer leurs projets.  Donc, cette présentation fournira les éléments de bases aux notions à considérer pour qu’un AM participe aux demandes de ces organismes ou à tout autre projet de collaboration PRO-AM.  Dans un premier temps, j’exposerai des notions et références utiles à la compréhension du phénomène de « transit » d’exoplanètes et, dans un deuxième temps, j’expliquerai comment on s’organise pour faire l’acquisition de données et l’analyse de celles-ci pour les soumettre vers les organismes.

Luc Bellavance

Titre : Caméra QHY168c, montage, tests, comparaison, résultats

Résumé:

Achat de la nouvelle caméra QHY168C, je vais parler des points qui m’ont guidé pour l’achat de cette caméra. Je vais principalement comparer avec une DSLR et expliquer les problèmes rencontrés dans le setup. Également, je vais parler de l’utilisation du filtre Astronomik et d’un field flattener, calcul de la distance optimum, bande passante, bruit et logiciel de base pour piloter la caméra.

%d blogueurs aiment cette page :